NAMIBIE : Out of Africa !!!




 


Il s’agit ici du dernier article. Pour lire ce carnet dans l'ordre chronologique, cliquer sur  En Namibie : DaGObélix et Magimix chez les Goths ?... 

 
 Lu 30/09/2013

Tout a une fin !!! On est de retour, contents de rentrer chez nous, mais avec un pincement au cœur, la tête et les yeux encore pleins d’images éblouissantes (et on ne parle pas des cartes-mémoires des appareils photos, ni de notre "panneau-plie" !)… Que c’est difficile d’exprimer nos impressions sur ces 28 jours, ce mois de septembre en terre lointaine, ce « rendez-vous en terre inconnue » !



  •  ce que nous appréhendions : 
Jusqu’à présent, à chaque voyage, nous partions en ayant juste en poche nos billets d'avion (quelquefois seulement l’aller !). Place ensuite à l’improvisation ! Aucune réservation… Nous circulions à notre rythme, en transports en commun (bus, train, bateau), magnifiques lieux de rencontres et de découvertes d’un pays et de ses habitants. 
 

Mais la Namibie n’est pas le paradis du routard. Ici c’est à deux et en 4x4 que nous avons sillonné cet immense territoire avec des étapes bien définies (mois de septembre oblige !)… L’agence Tourmaline nous a réservé la voiture et les hébergements suivant le circuit et les points de chute que nous souhaitions, 9 mois avant de partir ! Du jamais vu pour nous ! Il fallait se faire à l'idée de passer du temps au volant (ou à côté) et ça on le craignait ! En janvier l’itinéraire était bouclé.  (En fait, mis à part  Sesriem et peut-être Okaukuejo, les campsites étaient loin, très loin d’être complets !!!)

  • ce qui nous a surpris :
La  réflexion de Jomo Kenyatta, premier président du Kenya (père de l'autre Kenyatta) : « Quand les Blancs sont arrivés en Afrique, ils avaient la Bible et nous la Terre ! Ils nous ont appris à prier les yeux fermés. Quand nous les avons rouverts, nous avions la Bible et eux la Terre. », semble écrite par les Namibiens… La « red line » (la ligne rouge) marque la « frontière » entre monde développé et monde en voie de développement. Au sud, on rencontre les ranchs énormes, éparpillés sur de vastes étendues de « bushveld » (savane sèche et broussailleuse), tenus essentiellement par des fermiers blancs qui élèvent bœufs et moutons. Au nord, on pénètre dans un bush dense avec baobabs et mopanes et de petits kraals (fermes) où la majorité des gens sont noirs et luttent pour produire le minimum vital…

C’est vrai ! On l’a vu et on a ressenti ces différences. Mais, comme beaucoup, on ne s’est pas apitoyés sur cet état de fait… sans doute envoûtés par la magie du pays… (Le mot « magie » revient souvent, mais vraiment on ne trouve pas de synonyme !)



  • ce qui nous a enchantés : en fait TOUT !
La Namibie, c’est une diversité de paysages merveilleux, agrémentés par l’inoubliable présence d’animaux sauvages. Car la Namibie, c’est un pays où il suffit de tourner la tête pour que zèbres, gnous, oryx, springboks, girafes, éléphants, chevaux, si ce ne sont lions et rhinocéros, et bien d’autres, surgissent dans des paysages fabuleux…



On passe d’une plaine lunaire à des dunes de sable rouge, de la savane jaunie à des montagnes bleues ou mauves, d’un lit de rivière asséché à une côte tourmentée, de chutes d’eau à un canyon impressionnant... On assiste à de somptueux levers (et couchers) de soleil, au réveil de la faune et de la flore, avec des jeux de lumière et des contrastes fascinants entre toutes les couleurs : ocre, vert, jaune, pourpre… C'est tout simplement hallucinant !


La Namibie, c’est une impressionnante mosaïque culturelle. Hereros (et Himbas), Khoi-Khois, Sans, Kavangos, Ovambos, Afrikaners, Allemands... cohabitent sur son territoire…  Les rencontres ont eu lieu souvent au campsite, donc la plupart du temps avec des touristes comme nous ! Nous avons sympathisé avec quelques familles venues des 4 coins du monde. Mais nous avons également rencontré les habitants… rencontres fortuites et brèves parfois (un sourire, comme avec la famille Himba sur les bords du Kunene, une poignée de mains, une demande de renseignements) ou préparées (notamment vers le village Himba)… Mais nous n'avons jamais osé dire : "Nous allons dormir chez vous"...

 

Nous avons pris le temps de nous extasier, de nous balader, d’observer… sans courir. On s’est arrêté quand on voulait, aussi longtemps que l’on souhaitait… On a vécu avec une sensation de liberté... avec le soleil ! Lever à 6h ! On adorait arriver au campsite pour 16 h (Douche alors qu'il faisait encore chaud, balade, braii). Coucher vers 21 h... De grands espaces, rien que pour nous ! Quel bonheur d’avoir su limiter le kilométrage (quand même près de 6500 km au total avec 95% de pistes et 4 jours avec 400 km au compteur !!!) pour nos 28 étapes… Un circuit qui nous a enthousiasmés...

La Namibie, c’est aussi un endroit où l’on bouffe de la poussière, mais où on savoure de la viande délicieuse (oryx, springbok, koudou, autruche, zèbre, crocodile, mouton, bœuf…) grillée sur le braii… avec une bonne bouteille de vin Sud-Af, SVP ! Un régal !!! Y’en a qui disent qu’on arrive ici omnivore et qu’on en repart carnivore…


Les photos présentent nos coups de cœur. Mais il manque les bruits incroyables de la savane. Alors un petit jeu pour terminer : il suffit de mettre un nom de bébête (parfois deux, même trois) sur les cris des animaux sauvages qui ont peuplé nos jours et encore plus nos nuits : aboiement, barètement, barrissement, bêlement, braiment, feulement, grognement, hennissement, hurlement, jappement (pas de chien), meuglement, miaulement, piaillement, piaulement, ricanement, rugissement, sifflement, vagissement… Et on en passe, car, pour les insectes et les oiseaux, ce sont : cacabement, gazouillements, gloussements, pépiements, stridulements ! La symphonie pastorale, souvent sous la couette, là-haut sur le pick-up !!!

 

La Namibie, c’est avant tout un bout d’Afrique fabuleux, sauvage, préservé… Mais chut !!! Que cela reste entre nous ! Merci à tous ceux qui nous ont permis de réaliser un tel circuit (famille, amis, forumistes)...
 
 

Et Kenavo !!!


 


Précisions : Budget pour 28 jours et 2 personnes :
Carburant pour 6500 km : 650 € environ (10 l au 100 km, comme annoncé - 1 € le litre environ)
Courses (essentiellement alimentation pour 28 j) : 400 € environ
Restau, pâtisseries, boissons diverses : 250 € environ
Visites diverses (Himba): 1300 N$, soit 104 € environ et entrée dans les parcs nationaux : 80 N$/p + 10 N$/voiture, soit 170 N$ * 7 nuits (1 Hobas, 2 Sesriem, 4 Etosha) = 1190 N$, soit 96 € environ, donc 200 €
 
Avant de partir :
Agence Tourmaline : Total 39 564 N$ = 3160 € pour 2, comprenant :
* Réservation du 4x4 pour 27 j avec assurance Vitre et Crevaison (Le loueur était Tracks 4x4 Car Hire - Toyota Hilux Double Cab de 13000 km - 6 pneus neufs et 1 seule crevaison à Purros - Matériel de camping un peu vieillot)
* Réservation de 24 campsites souhaités 
* 1 nuit Pension Uhland à Windhoek 
* Tour Mola (Marine day) à Walvis Bay...
                                                             
Avion : Voyage Paris-Francfort-Windhoek avec Air France et Air Namibia : 2400 €/2 (Réservation effectuée fin décembre 2012 pour septembre 2013)